IdéeSport Actualités

Une application pour sensibiliser à la protection de l’enfance

08/09/2020

Au sein de la Fondation IdéeSport, un groupe de travail s’occupe de la thématique de la protection de l’enfance. L’objectif est de rendre les salles encore plus sûres pour les enfants et les jeunes et de sensibiliser le grand public à cette question. Avec le soutien de la Fondation Paul Schiller et du bureau spécialisé Limita, une application unique est en cours de développement et pourra bientôt être utilisée dans les salles de sport.

En août 2019, la Fondation IdéeSport a mis sur pied un groupe de travail spécifique aux questions de la protection de l’enfance. « Le but de ce groupe de travail est de rendre les activités et les moments passés dans les salles de sports de nos projets encore plus sûrs », explique Dana Jeker, l’une des quatre membres du groupe de travail. Le réseau d’IdéeSport et sa portée doivent également être mis à contribution afin de sensibiliser plus largement sur le thème de la protection de l’enfance. « Nous voulons contribuer ainsi à la création de lieux sûrs et sécurisés pour les enfants et les jeunes », détaille la chargée de projet.

Un soutien externe précieux
Le groupe de travail est soutenu par des partenaires externes. « Grâce à la confiance qui nous a été accordée et au soutien de la Fondation Paul Schiller, nous avons pu nous saisir du thème de la protection de l’enfance, le traiter et le mettre en œuvre de manière globale », explique encore Dana Jeker. Le bureau de prévention Limita fournit un soutien plus technique à l’équipe. « Nous recevons des informations précieuses, en particulier concernant la prévention des abus sexuels », dit-elle.

Une application pour la protection de l’enfance
Dans un premier temps, le groupe de travail s’est penché sur les structures internes de la Fondation. Il a notamment adapté le code de conduite et la déclaration d’engagement des collaboratrices et collaborateurs et a pris des mesures supplémentaires pour prévenir les violences dans les projets.
En parallèle, il a examiné les meilleurs moyens pour amener cette thématique auprès des équipes des salles de sport. Après une analyse de marché, une évaluation des besoins des jeunes chef·fe·s et des cheffes de projet ainsi qu’une recherche poussée sur le sujet, IdéeSport a décidé de développer une application. « Nous avons donc cherché d’autres partenaires, dans les domaines de l’apprentissage en ligne et des technologies de l’information, et nous les avons déjà trouvés », précise Dana Jeker. Les termes exacts de la collaboration sont encore en discussion.

Premiers essais début 2021
L’application est conçue pour sensibiliser de manière ludique les collaboratrices et collaborateurs des salles de sport à des situations délicates et leur montrer des pistes d’action possibles. L’accent sera mis sur trois domaines : la violence psychologique, physique et sexuelle. L’objectif est de procéder aux premiers essais avec des équipes sélectionnées dès le début de 2021.
Dans un deuxième temps, cet outil sera traduit en trois langues et mis à disposition de toutes et tous les collaborateur·trice·s, dans toute la Suisse.
IdéeSport entend ensuite mettre cette application ainsi que les connaissances acquises sur le sujet à disposition d’autres organisations actives dans le domaine de l’enfance et de la jeunesse. Avec cette application, IdéeSport crée ainsi un guide sur la protection de l’enfance qui n’existe pas encore en Suisse. « Grâce à un effet multiplicateur, nous espérons ainsi toucher un grand nombre de personnes qui s’occupent d’enfants et de jeunes et les sensibiliser à cette question particulièrement importante », conclut Dana Jeker.

IdéeSport

Actualités

Voir toutes les actualités.

Retour haut de page