IdéeSport Actualités

Bouger ensemble grâce aux jeunes bâtisseurs de ponts

08/06/2020

Des offres communes d’activité physique pour les enfants avec et sans handicap en âge de fréquenter l’école primaire sont rares en Suisse. L’une d’entre elles s’appelle « OpenSunday » et dresse un bilan positif: plus d’un enfant avec handicap par événement a pu faire de l’activité physique avec des enfants non handicapés. « OpenSunday » s’appuie avec succès sur de jeunes constructeurs de ponts.

Se défouler, jouer avec ses pairs, oublier le temps. Ce sont les souhaits quotidiens des enfants en âge de fréquenter l’école primaire. Avoir son mot à dire dans le choix des jeux, aider à ranger, aller et venir librement: des choses que les enfants en âge d’aller à l’école primaire aiment faire. Lors de l' »OpenSunday », ces souhaits et besoins des enfants des écoles primaires sont réalisés pendant les mois d’hiver. D’octobre à avril, la Fondation IdéeSport ouvre ses portes le dimanche dans 45 salles de sport en Suisse pour les enfants en âge d’aller à l’école primaire – avec ou sans handicap.

Formation des coaches
Depuis janvier 2019, cette offre est également disponible pour les enfants avec handicap dans de plus en plus de projets: à Bâle, Berne, Bülach, Olten, Zurich et Pully, les enfants avec handicap ont été explicitement invités à participer au programme d’activité physique. Comme les autres programmes d’IdéeSport, il est géré par des adultes et des jeunes encadrants. « Avoir des enfants avec et sans handicap en salle un après-midi est un grand défi – cela en vaut la peine », dit un jeune coach de l’OpenSunday à Pully, VD. Au début de la saison, les différentes équipes ont été préparées à leurs tâches par l’organisation spécialisée Procap dans le cadre d’une formation sur l’inclusion.

« Que fais-tu en hiver quand il neige? »
Sebastian Büttiker travaille chez Procap Suisse, la plus grande association de personnes handicapées de Suisse, et participe à la formation des jeunes coaches d’IdéeSport. « Nous essayons d’aider les jeunes à améliorer l’OpenSunday pour les enfants avec et sans handicap en même temps. La prise en charge des enfants avec handicap est une nouveauté pour la plupart d’entre eux ». Il est lui-même en fauteuil roulant. Lors d’une séance de questions-réponses dans le cadre d’un stage de formation, un jeune lui a demandé comment il gère la neige en hiver ? « Je n’ai vraiment aucun plaisir! C’est très fatigant, alors je demande souvent de l’aide dans ce cas. Sinon, je suis très autonome ».

De nombreux participants – avec une bouffée d’air pour les nouveaux projets
Dans les six projets OpenSunday, un total de 146 participations d’enfants avec handicap ont été enregistrées lors de 86 événements entre octobre 2019 et mars 2020. Cela dépasse toutes les attentes, déclare Samuel Sigrist, responsable du programme chez IdéeSport. Mais il y a encore des progrès à faire: « Il faut d’abord que les gens s’habituent à une offre qui soit ouverte aux enfants avec et sans handicap en même temps. Il faut du temps et surtout de la confiance pour placer leur enfant entre les mains d’adolescents et de jeunes adultes. Mais nous pensons qu’ils sont de très bons constructeurs de ponts ». Sigrist espère que de nombreux enfants, avec ou sans handicap, participeront aux nouveaux projets au cours de la prochaine saison. En plus des projets inclusifs actuels, les OpenSunday d’Eglisau, Hinterkappelen, Landquart, Riehen, Fribourg et Le Locle viendront s’ajouter au programme.

IdéeSport

Actualités

Voir toutes les actualités.

Retour haut de page