IdéeSport Actualités

« Les rencontres sont particulièrement importantes pour les jeunes »

12/03/2021

En tant que vice-présidente de Klingnau, Elvira Mrose a souhaité mettre en place un MidnightSports dans sa commune afin de répondre aux besoins des jeunes. En interview, elle explique comment le projet a donné un essor à l’animation enfance et jeunesse, y compris dans la commune voisine et comment la collaboration avec IdéeSport a fait naître une solution de remplacement adaptée à la pandémie, la MidnightWeek.

C’est votre deuxième mandat en tant que vice-présidente de la Commune et à ce titre vous êtes la personne de contact pour le MidnightSports Klingnau. Quels moments vous restent particulièrement en mémoire ?

Je suis à l’origine du projet, que j’ai souhaité lancer après avoir entendu parler du succès d’un projet Midnight dans la région. Le premier événement m’a beaucoup impressionnée : avec toutes les personnes présentes, nous avons été étonné·e·s par le succès rencontré auprès des jeunes et des parents. Lors des visites suivantes, j’ai aussi été impressionnée par la collaboration si structurée et bien organisée au sein de l’équipe ainsi que par la pleine contribution à la conception des événements de la part de jeunes pourtant peu intégré·e·s dans leurs classes.

En temps normal, près de 70 jeunes participent au projet, avec un nouveau record de 110 participant·e·s atteint au début de cette saison, en octobre. Comment expliquez-vous le succès de MidnightSports dans votre commune ? Où voyez-vous sa plus-value ?

Après l’arrêt de l’animation enfance et jeunesse à Klingnau en 2014, MidnightSports nous a permis de répondre à un besoin. Il est très clair que les jeunes nécessitent une offre les samedis soir, sans inscription, lors de laquelle ils et elles peuvent se retrouver et passer du temps ensemble, sans engagement. Le grand succès rencontré a permis un essor dans le domaine de l’animation enfance et jeunesse dans la commune voisine, à Döttingen, si bien qu’une collaboration a été établie entre nos deux communes pour mettre en place un travail commun pour la jeunesse.

La saison actuelle ainsi que la précédente sont particulières à cause de la Covid-19. IdéeSport a dû annuler de nombreux événements dans toute la Suisse, dont ceux de votre commune. Quelles ont été les conséquences pour les jeunes concerné·e·s dans votre commune ?

MidnightSports n’a pas été le seul projet à être annulé. Malheureusement, le camp de ski de février, moment fort pour les jeunes de Klingnau, n’a pas pu avoir lieu non plus. Le « passeport-vacances », une offre pour les vacances de printemps lors de laquelle les enfants et les jeunes peuvent essayer différentes activités, a aussi été annulé. Il y avait un manque d’équilibre par rapport aux journées d’école, ce qui m’a beaucoup dérangée. Gabriel Schönbächler, responsable de projet pour IdéeSport, et moi avons donc travaillé ensemble afin de proposer une solution de remplacement. C’est ainsi qu’a été créée la MidnightWeek en février.

La MidnightWeek était donc un essai et un compromis, visant à offrir aux jeunes une offre de loisirs pendant les vacances malgré la pandémie et à compenser l’annulation des autres événements. Quelle forme a pris cette offre exactement ?

Sur le fond, l’offre est identique au MidnightSports habituel, sauf que MidnightWeek a lieu les après-midis et à l’extérieur, pendant la semaine des vacances scolaires. La flexibilité et la spontanéité de Gabriel Schönbächler et de notre coach Beat Gubser dans cette mise en œuvre m’ont impressionnée.
Malheureusement, l’obligation de s’inscrire a visiblement représenté un obstacle pour les jeunes, les taux de participation enregistrés sont ainsi restés peu élevés. C’est vraiment dommage, mais cela a démontré l’importance d’une offre à bas seuil. Ainsi, le concept tel qu’il existe a été confirmé et nous nous réjouissons d’autant plus de pouvoir ouvrir les salles aux jeunes pour encore quelques soirées jusqu’à fin avril.

Que souhaitez-vous pour la prochaine saison, concernant le travail avec les enfants et les jeunes dans votre commune ?

J’espère que nous pourrons retourner à la normalité en été/automne. Les rencontres sont particulièrement importantes pour les jeunes, car elles leur permettent de se mesurer, d’évoluer, de se renforcer et de découvrir le sentiment d’appartenance.

Photo: © Die Botschaft

Elvira Mrose

Âge : 55 ans

Domicile : Klingnau              

Hobbys : la famille, faire du ski, jouer au tennis et au golf, la politique

Métier : assistante pour une société de conseil

Les plus grands défis amenés par le coronavirus : enseigner dans le cadre de la formation pour adulte a été compliqué, puis interdit. Professionnellement, cela a été dur pour moi. Dans ma vie privée, mes enfants ont dû commencer leurs études à la maison et ont donc difficilement pu lier quelques (rares) contacts avec les autres étudiant·e·s.

Lieux de bonheur : les montagnes autour d’Arosa me donnent de l’énergie

Moments de bonheur pendant cette période : lors du premier confinement, nous avons passé beaucoup de temps en famille.

IdéeSport

Actualités

Voir toutes les actualités.

Retour haut de page